Achat-Vente à l’étranger
Accueil > Guide > Achat-Vente à l’étranger

Comment acheter une voiture d’occasion en Angleterre ?

Bien qu’il ne soit pas encore appliqué, l’annonce du Brexit a eu un effet immédiat sur le cours de la Livre sterling. Auparavant il fallait parfois jusqu’à plus de 1,4€ pour obtenir £1. Effectuer des achats au Royaume-Uni n’était pas intéressant. Cependant, aujourd’hui la Livre vaut à peine plus de 1,1 euro alors que les prix outre-Manche n’ont pas évolué. De ce fait, il devient intéressant d’acheter certains produits au Royaume-Uni et notamment d’importer un véhicule.

Comment rapatrier un véhicule depuis l'Angleterre ?

Pour faire venir un véhicule depuis l’Angleterre certaines précautions s’imposent :

  • Un véhicule qui a subi un accident est répertorié selon quatre catégories en Angleterre. Les catégories A et B qui regroupent les voitures qui doivent aller à la casse. Les catégories C et D qui regroupent des véhicules encore capables de circuler, mais qui peuvent exiger certaines réparations. Soyez prudent lorsque vous achetez une voiture là-bas.
  • Importer un véhicule depuis l’étranger nécessite de procéder à diverses démarches. Prenez le temps de bien vous renseigner et notamment en ce qui concerne tous les papiers nécessaires et comment immatriculer le véhicule en France. Si le modèle de voiture n’est pas vendu en France, attendez-vous à des complications pour le faire immatriculer en France.
  • Les Britanniques sont plutôt habitués à ce que des Français appellent pour acheter leur voiture d’occasion. Dans la plupart cela ne pose donc pas de problème. Mais il arrive qu’on tombe sur un Anglais qui n’apprécie pas vraiment les Français et qui raccroche au nez.
  • Si les voitures anglaises sont généralement bien entretenues, elles sont souvent soumises à la rouille. En effet, l’air britannique est relativement salin puisqu’il s’agit d’une île, et en hiver les routes sont relativement salées pour lutter contre la neige. A cela s’ajoute le fait que les Anglais laissent souvent leur voiture dehors.
  •  

    • Les Britanniques ont eu aussi leur contrôle technique. Il prend le nom de MOT et on peut consulter l’historique d’un véhicule via son immatriculation en se rendant sur le site https://www.gov.uk/check-mot-history. Un outil très pratique quand on recherche une voiture d’occasion.
    • Les Britanniques ont tendance à prendre soin de leur véhicule, mais il ne faut pas vraiment se fier aux qualificatifs mis en avant sur les annonces : « rust free », « new tires », « good condition »… En effet, lorsqu’on découvre le véhicule en vrai, il arrive que ce qualificatif soit peu en accord avec l’état réel du véhicule.
    • Capot d'une voiture anglaise d'occasion : la mini
       

    Par où passer pour rechercher un véhicule anglais

    Si en France, un site comme leboncoin regroupe une multitude d’annonces, par où faut-il passer pour acheter un véhicule chez nos voisins britanniques ?

     

    Gumtree

     

    Présent dans plusieurs pays anglo-saxons comme l’Australie, Gumtree est un site fourre-tout un peu à l’image du site français leboncoin. On y trouve des logements, des offres d’emplois, des objets, et notamment des véhicules.

     

    eBay.uk

     

    Le site eBay est présent dans de nombreux pays dont la France. On y trouve de nombreux produits d’occasions, des enchères, des produits neufs. Pour accéder à la version britannique, il suffit d’effacer le « .fr » à la fin de l’adresse et de le remplacer par « .co.uk ». Si on trouve rarement des véhicules sur l’eBay français, l’offre est nettement plus intéressante sur la version anglaise. On y trouve des voitures qu’on peut acheter immédiatement, mais également des véhicules aux enchères. De très bonnes affaires sont à réaliser sur ce site.

     

    Pistonhead

     

    Le site pistonhead est l’un des plus réputés pour la vente de voitures d’occasion. Cependant, comme il est très connu, les prix ont tendance à être supérieurs à ceux des autres sites. De plus, on y trouve également moins d’annonces que sur certains autres sites comme autotrader. Par contre, en passant par Pistonhead, vous serez rarement déçu par la qualité du véhicule et on y trouve des voitures assez rares.

     

    Autotrader.uk

     

    Très utilisé par les Britanniques, le site autotrader.uk regroupe de nombreuses offres de particuliers, mais aussi de professionnels. Il faut savoir qu’en Angleterre on trouve de nombreux petits vendeurs professionnels dont la concession se compose d’un bâtiment en préfabriqué accompagné d’un parking où sont exposés les véhicules. Ce genre de garage peut ne pas donner confiance quand on est étranger, mais en réalité, il s’agit de vendeurs généralement sérieux et qui renferment parfois quelques perles rares. Un code postal vous est demandé lorsque vous être sur le site autotrader.uk, n’hésitez pas à utiliser le code CT16 1JA, soit celui de Douvres, là où se trouve l’entrée du tunnel sous la Manche.

     

    Payer simplement une voiture

    en Angleterre 

    grâce à PayCar !

    Comment se rendre en Angleterre ?

    Vous avez plusieurs choix pour vous rendre en Angleterre : le ferry, le train ou l’avion. Le choix dépend principalement de l’endroit d’où vous partez et de la destination au Royaume-Uni. La solution la plus rentable est généralement le bateau, à condition de ne pas devoir traverser toute la France pour vous rendre à Calais, ni ensuite d’avoir à traverser le Royaume-Uni pour récupérer le véhicule puis le ramener à Douvres. Comptez entre 1h30 et 2h pour la traversée en ferry. Vous pouvez directement réserver votre billet sur internet.

     

    Le train est plus confortable, plus rapide et plus pratique. Il faut seulement 35 minutes pour traverser le tunnel sous la Manche. Par contre, il s’agit d’une solution plus onéreuse, surtout si en plus du prix du shuttle, il faut prendre le train pour se rendre jusqu’à Coquelles là où se trouve l’entrée du tunnel côté français.

     

    L’avion présente une alternative parfois plus rentable que le train, et même plus rentable que le bateau. Par exemple, si vous habitez plutôt dans le sud de la France, prendre l’avion et atterrir au plus près du véhicule que vous désirez acheter se révèle souvent plus économique en plus d’être plus rapide.

     

    Prenez le temps de bien comparer ces trois solutions, que ce soit au niveau du temps du trajet, mais aussi concernant le coût total. Vous pouvez également combiner plusieurs de ces trois moyens de transport.

    Comment revenir d’Angleterre ?

    Si vous transportez vous-même le véhicule jusqu’en France, soit en le conduisant soit en le ramenant sur un plateau attaché au véhicule avec lequel vous êtes venu, alors vous avez le choix entre le tunnel ou le ferry. En effet, il faut savoir qu’on peut conduire en France un véhicule acheté et immatriculé en Angleterre sans avoir à effectuer une démarche précise à ce niveau. Une particularité plutôt rare, puisque pour beaucoup d’autres pays il faut soit opter par une plaque de transit, soit ramener le véhicule sur plateau, soit procéder à l’immatriculation française en avance, soit obligatoirement passer par un transporteur.

     

    La solution du tunnel est relativement onéreuse, puisque vous devez parquer le véhicule dans un wagon spécifique, et si en plus vous transportez votre nouvel achat sur plateau, il faudra compter deux véhicules. La place sur un ferry est plus abordable et en plus on ne paie que pour un véhicule, même si la nouvelle voiture est sur un plateau.

     

    Sinon, vous pouvez faire appel à un transporteur agréé qui s’occupera de ramener le véhicule en France, mais cela vous coûtera encore plus cher.

     

    Sachez que le Royaume-Uni applique une taxe de séjour qui fait que les retours simples sont souvent chers. Il est donc recommandé de prendre un aller-retour lorsque vous vous rendez en Angleterre, mais cela implique de prendre le même moyen de transport à l’aller et au retour. Et si jamais vous n’êtes pas certain de rentrer avec le véhicule en question, évitez de réserver sa place sur le ferry ou le shuttle lorsque vous réserverez votre aller-retour. Vous pourrez le faire une fois sur place.

    Comment payer le véhicule ?

    Le véhicule vous plaît, vous avez pu négocier un prix qui vous convient avec le vendeur, vous savez déjà comment vous allez le ramener en France, il ne reste plus qu’à procéder au paiement. La question se pose alors de savoir comment vous allez payer le véhicule.

     

    Pour un véhicule d’une valeur assez faible 

     

    Lorsque le prix du véhicule est assez faible, soit inférieur à 10 000 euros, il peut être envisagé de choisir le paiement en espèce.

     

    Dans ce cas, vous pouvez demander des livres sterling directement auprès de votre banque. Sinon, vous pouvez retirer la somme directement en Angleterre via un distributeur automatique de billets et en utilisant votre carte bancaire française. Une autre possibilité consiste à retirer le montant en euros, puis une fois en Angleterre vous allez dans un bureau de change pour transformer ces euros en livres. Dans tous les cas, il est probable que vous ayez à payer des frais. Et enfin, dernière possibilité, vous achetez le véhicule auprès d’un professionnel qui dispose d’un lecteur de carte.

     

    Le taux de change appliqué n’est pas toujours le même entre les différents établissements bancaires, mais aussi entre les différents bureaux de change. Pensez à vérifier le taux actuel pour savoir l’écart qu’il y a avec la banque ou le bureau de change. Pour vérifier le taux actuel, il suffit de taper « euros livre » dans Google ou de vous rendre sur un site proposant un convertisseur.

     

    Pour un véhicule d’une valeur plus élevée

     

    Lorsque le montant dépasse les 10000 euros, payer en espèces s’avère plutôt risqué. D’ailleurs, même à partir de plusieurs milliers d’euros on peut ne pas avoir envie de se balader avec une telle somme sur soi. Dans ce cas, il faut se tourner vers une autre solution. Oubliez le chèque de banque que ne connaissent pas les Anglais. Il est peu probable que le vendeur accepte les solutions comme PayPal et Western Union qui ne conviennent pas vraiment pour ce genre de transaction avec un inconnu, car il est toujours possible pour l’acheteur d’annuler la transaction. Idem pour le virement bancaire, qui en plus est relativement long.

     

    Finalement, la meilleure solution est PayCar. Ce site internet qui existe aussi en version application mobile nécessite que l’acheteur et le vendeur créent chacun leur compte PayCar. Ensuite, l’acheteur va transférer de l’argent sur son compte PayCar depuis son compte bancaire. Pensez à vous y prendre en avance, car ce transfert peut prendre plus de 48h. Ensuite, il vous suffira de transférer le montant négocié depuis votre compte PayCar vers le compte PayCar du vendeur. L’avantage est que le transfert est immédiat et que le vendeur peut donc vérifier sur place qu’il a bien reçu l’argent.

     

    De plus, les identités du vendeur et de l’acheteur sont scrupuleusement vérifiées au moment de leur inscription.

     

    Voiture anglaise garée dans un parking

    Les démarches pour conclure la vente

    L’un des intérêts à acheter un véhicule en Angleterre par rapport à un autre pays étranger, c’est que les démarches sont vraiment simplifiées.

     

    Assurez-vous que le vendeur fournisse le V5, l’équivalent de notre carte grise. Ce papier en format A4 composé de plusieurs feuilles est également utilisé pour certifier la vente. En effet, il possède une zone « New Keeper » (Nouveau Propriétaire) qu’il va alors falloir remplir avec vos coordonnées.

     

    Ensuite, le vendeur doit également remplir la zone « permanent export ». Cette zone est celle qui conserve, tandis que le reste du document vous revient.

     

    Cependant, en France, on vous demandera un certificat de vente. Si vous avez acheté la voiture auprès d’un professionnel, la facture sert de certificat de vente. Par contre, auprès d’un particulier, le plus simple est de le faire sur papier libre avec la signature du vendeur et la vôtre, sinon, vous pouvez imprimer le formulaire français plus fastidieux.

    Assurer son véhicule anglais

    Il arrive qu’un assureur ne soit pas enclin à assurer un véhicule doté d’une plaque anglaise. Pensez à vous y prendre en avance. Généralement, les assureurs proposent une assurance d’un mois le temps de changer la carte grise. Certains assureurs proposent un délai un peu plus long, car il n’est pas toujours évident d’effectuer ce changement dans un délai d’un mois seulement.

     

    Si vous n’avez pas pensé à vous y prendre en avance, vous pouvez contacter votre assurance par téléphone depuis le Royaume-Uni ou bien souscrire à une assurance en ligne.

    Le volant à droite pose-t-il problème ?

    En achetant un véhicule en Angleterre, vous savez que le volant sera situé à droite. Premièrement, sachez qu’il est tout à fait légal de rouler en France avec un tel véhicule.

     

    Au départ, il faut un petit temps d’adaptation, mais celui-ci arrive rapidement. Le plus long étant de bien prendre ses repaires au moment de doubler un véhicule. On s’y habitue très vite et après quelques heures de conduite, rouler avec le volant à droite n’a plus rien de gênant.

    Conclusion

    Acheter un véhicule en Angleterre n’est finalement pas aussi compliqué qu’il y parait. Au contraire, par rapport à d’autres pays étrangers, les démarches sont souvent plus simples que ce soit lors de l’achat d’un véhicule ou lorsqu’il faut le ramener en France.

     

    Parler anglais est un véritable plus lorsqu’il va falloir négocier le prix et poser diverses questions au sujet du véhicule. Si vous n’avez pas de bonnes notions en anglais, vous connaissez sûrement un proche plus habile dans la langue de Shakespeare et prêt à se faire payer un séjour en Angleterre.

     

    En savoir plus sur les démarches à suivre en Belgique, en Suisse, en Espagne, en Allemagne, en Italie et au Luxembourg.

    Sécurisez le paiement de votre véhicule d'occasion avec PayCar.

    Découvrir PayCar