Achat-Vente à l’étranger
Accueil > Guide > Achat-Vente à l’étranger

Comment acheter une voiture d’occasion en Espagne ?

Acheter une voiture d’occasion permet de réaliser des économies par rapport à un véhicule neuf. Mais on peut parfois réaliser encore plus d’économie si on achète un véhicule d’occasion à l’étranger. Parmi les destinations on privilégiera un pays frontalier pour des raisons de frais de rapatriement du véhicule. L’Espagne fait donc partie des prétendantes. Seulement, est-il intéressant d’acheter sa voiture d’occasion de l’autre côté des Pyrénées ?

Acheter en Espagne

Vous désirez acheter une voiture d’occasion, et vous êtes à la recherche du meilleur prix, quitte à acheter le véhicule à l’étranger. Quand on observe la très grande différence de prix qui peut se créer entre les différents pays européens, on comprend qu’il est parfois préférable d’effectuer son achat dans un pays voisin. Tout dépend du modèle et du pays. L’Espagne peut vous permettre de réaliser une bonne affaire.

Payez facilement votre véhicule à l'étranger grâce à PayCar

De bonnes affaires sont possibles en Espagne

Trouver une voiture d’occasion à un prix nettement meilleur en Espagne qu’en France, c’est possible. En effet, plusieurs caractéristiques espagnoles peuvent engendrer des prix plus intéressants.

 

Premièrement, il faut prendre en compte le fait que le pouvoir d’achat des Espagnols est plus faible que celui des Français, ce qui se répercute souvent sur le prix des produits. D’ailleurs, les voitures neuves ont souvent des prix légèrement inférieurs en Espagne par rapport à chez nous.

 

Les Espagnols ont également tendance à rouler moins que les Français ce qui permet de profiter de voitures avec moins de kilomètres et moins usées. Sans oublier que les décotes sont plus élevées, notamment sur les voitures récentes, et qu’en moyenne le prix de l’occasion est plus faible.

 

Autrement dit, si on prend en compte tous ces critères, on comprend que pour un même modèle, de la même année, avec le même kilométrage et la même finition, le prix sera dans la plupart des cas plus faible chez nos voisins espagnols qu’en France. Cet écart est encore plus probant pour les voitures du fabricant espagnol Seat, même si la marque appartient désormais à Volkswagen, car le choix est important et les prix soumis à une plus forte concurrence.

 

Conducteur au volant d'une Seat

 

Comme on trouve plus de Renault en France que dans les autres pays, on trouve plus de Seat en Espagne. De quoi augmenter les chances de trouver une bonne affaire avec un plus grand choix de Seat d’occasion récentes disposant de beaucoup d’options et à des prix plus intéressants qu’en France. Toutefois, commencez par étudier les prix en France pour avoir une idée précise du prix moyen pour le véhicule que vous recherchez. Ensuite, vous pourrez comparer ce prix à ceux que vous trouverez en Espagne, en prenant en comptes les caractéristiques du véhicule (kilométrage, options…). N’oubliez pas que s’ajoutera le prix du rapatriement, donc l’écart doit être suffisamment significatif pour se présenter comme une bonne affaire.

 

Déjà quand on achète un véhicule d’occasion en France il faut être vigilant et prendre certaines précautions, c’est encore plus nécessaire quand on achète une voiture d’occasion à l’étranger, car la distance et la langue rendent les choses souvent plus difficiles. Privilégiez d’abord les vendeurs professionnels, mais si vous parlez espagnol, vous pouvez vous tourner vers un particulier. Cependant, prenez le temps de bien discuter avec lui par téléphone avant de faire le déplacement. Le but étant de mieux le cerner pour éviter au maximum la mauvaise surprise une fois sur place.

La prudence reste de mise quand on achète une voiture d’occasion à l’étranger

L’Espagne ne déroge pas à cette règle. Forcément, dès qu’on achète une voiture d’occasion à l’étranger, les choses sont forcément plus compliquées. Même si l’espagnol est une langue assez proche du français, si vous ne parlez pas espagnol, il est recommandé de venir avec un ami qui parle la langue. Si ce n’est pas possible, adressez-vous de préférence à un vendeur professionnel ou demandez de l’aide auprès de forums spécialisés.

 

L’Espagne fait partie de l’Union européenne et il s’agit d’un pays frontalier avec la France. Les démarches pour rapatrier une voiture sont donc plus simples. Néanmoins, divers documents sont indispensables pour que cette démarche se déroule sans encombre et pour que vous puissiez par la suite immatriculer votre voiture en France. Encore une fois, en passant par un vendeur professionnel, les choses sont plus simples. Toutefois, si vous prenez le temps de bien vous renseigner préalablement, rien ne vous empêche d’effectuer votre achat auprès d’un particulier.

 

Drapeau national espagne

 

Finalement, comme c’est le cas en France, méfiez-vous des offres trop alléchantes, car il s’agit souvent d’une arnaque surtout si le modèle se vend plutôt bien.

Payez facilement votre véhicule à l'étranger grâce à PayCar

Les démarches à suivre pour acheter une voiture d’occasion en Espagne

La plupart des démarches sont proches de celles qu’on retrouve dans les autres pays frontaliers avec la France, qu’il s’agisse de l’Allemagne, de la Belgique ou de l’Italie. Les démarches ne sont pas vraiment compliquées, mais il ne faut pas en oublier une et bien s’informer avant de se rendre en Espagne.

 

Voici les documents à demander lors de l’achat d’une voiture d’occasion en Espagne :

  • Le certificat de vente
  • Le permis de circulation espagnol
  • Le certificat de conformité européen, qui s’obtient auprès du constructeur
  • Le procès-verbal du contrôle technique espagnol datant de moins de 6 mois
  • La fiche technique espagnole
  • Par la suite, si le véhicule acheté a plus de 6 mois et plus de 6000km, vous devez faire une demande de quitus fiscal auprès de votre préfecture pour profiter d’une exonération de la TVA. Vous pouvez alors remplir le formulaire Cerfa pour la demande d’immatriculation de la voiture en France. Il ne restera plus qu’à délivrer le formulaire accompagné des autres documents exigés (copie pièce d’identité, justificatif de domicile, certificat de vente…).

     

    Pour ramener votre véhicule en France, vous pouvez utiliser une plaque de transit, ou bien passer par un transporteur agréé.

    Les différents moyens de paiement possibles pour l’achat d’une voiture d’occasion en Espagne

    Après avoir pris le temps de bien étudier le véhicule, si celui-ci vous plaît, vous pouvez procéder à son achat. N’hésitez pas à négocier le prix. Pour effectuer l’achat, vous avez le choix entre différentes solutions de paiement.

     

    Premièrement, vous pouvez vous tourner vers le chèque de banque. L’inconvénient, c’est qu’une fois le chèque de banque émis par votre banque le montant ne peut plus être changé. Si par la suite vous négociez le prix, il n’est pas certain que le vendeur accepte de vous payer la différence en liquide, et pas sûr non plus que vous désiriez faire un nouvel aller-retour en Espagne, le temps d’obtenir un nouveau chèque de banque. De plus, le chèque de banque est nettement moins utilisé en Espagne qu’en France.

     

    Une autre solution consiste à payer en liquide, mais là aussi plusieurs inconvénients sont à rappeler. Ainsi, il n’est pas vraiment agréable et prudent de se balader avec plusieurs milliers, voire plusieurs dizaines de milliers d’euros en liquide sur soi. De plus, si vous comptez traverser la frontière avec cette somme, sachez qu’il faut déclarer tout montant supérieur à 10000€.

     

    Le virement présente une autre solution de paiement. Cependant, le problème du virement, c’est son délai. Vous ne pouvez pas vous risquer d’effectuer le virement en avance et pas sûr que le vendeur accepte que vous fassiez le virement une fois qu’il vous a transmis le véhicule.

     

    Finalement, le meilleur choix est sûrement de passer par une solution comme PayCar. Le principe est relativement simple. PayCar prend la forme d’une plateforme en ligne, disponible également via son application mobile. Vous versez de l’argent depuis votre compte bancaire vers le compte PayCar. Et ensuite, vous pouvez transférer le montant sur le compte PayCar du vendeur.

     

    L’intérêt c’est qu’il n’y a aucun délai lors du transfert entre deux comptes PayCar. Autrement dit, vous pouvez procéder au paiement immédiatement après que la vente ait été actée. Par contre, prévoyez un délai d’au moins 48 heures pour effectuer un virement depuis votre compte bancaire vers votre compte PayCar. De plus, ce procédé exige que le vendeur crée un compte PayCar s’il n’en possède pas. PayCar n’engendre pas de frais supplémentaires pour l’acheteur.

     

    En savoir plus sur les démarches à suivre en Angleterre, en Belgique, en Suisse, en Allemagne, en Italie et au Luxembourg.

    Sécurisez le paiement de votre véhicule d'occasion avec PayCar.

    Découvrir PayCar