Faut-il acheter une voiture électrique ?

Le marché de la voiture électrique est en pleine expansion en France et plus globalement en Europe. La recherche de véhicules à énergie renouvelable est devenue une priorité européenne. Ainsi, tous les grands constructeurs s’y mettent. Il en résulte un choix de voitures électriques qui commence véritablement à être intéressant.

De plus, la politique actuellement en place, pousse vers une transition écologique totale. En effet, la circulation des véhicules thermiques est de plus en plus règlementée, notamment avec la mise en place des vignettes crit’air. Dans le but de réduire les émissions de CO2 et combattre le réchauffement climatique, les véhicules thermiques devraient être définitivement interdits de circuler d’ici 2030.

Voiture électrique

 

Sont-elles utiles et/ou rentables ?

La voiture électrique reste encore limitée pour les longs trajets à cause d’une autonomie qui peine encore à dépasser les 400 km d’autonomie et à un temps de recharge encore trop long, malgré des bornes de plus en plus puissantes. Une recharge complète à la maison prend environ 24 heures, tandis qu’avec les bornes les plus rapides, vous pouvez recharger votre voiture électrique en moins de 2 heures.

A noter : ces bornes sont capables de recharger la voiture à 80% en moins de 30 minutes.

En revanche, pour les trajets citadins ou ceux qui habitent à moins de 100 km de leur lieu de travail, la voiture électrique se présente de plus en plus comme la solution idéale. Son autonomie est largement suffisante pour vos trajets quotidiens, et les bornes de recharge commencent à se multiplier dans les villes et notamment dans les grandes métropoles.

Certes, le prix d’achat d’une voiture électrique est élevé puisque les modèles les moins chers coûtent rarement moins de 20 000€ neufs. Toutefois, le prix de l’électricité est nettement plus faible que l’essence ou le diesel.

Prenons l’exemple de Paris, où pour 120€ par an, vous pouvez recharger gratuitement votre voiture aux bornes Autolib’. Concernant les bornes Belib’, la première heure est facturée 1€, tandis que chaque heure supplémentaire est facturée 3€.

De plus, il faut également prendre en compte les aides financières qui permettent de réduire le prix d’achat de ces véhicules.

Pour finir, la voiture électrique est un produit rentable sur le long terme pour les citadins qui l’utilisent quotidiennement.

Combien coûte la carte grise d'une voiture électrique ?

Les démarches pour obtenir votre carte grise sont les mêmes que pour une voiture thermique. Vous pouvez effectuer la demande de carte grise en passant par un professionnel de l’automobile ou en effectuant vous-même la démarche sur le site de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS).

Le prix de la carte grise est calculé à partir de différentes taxes :

  • La taxe régionale (de 27 à 51,2€) multipliée par le nombre de chevaux
  • La taxe additionnelle voitures de forte puissance (voitures dont la puissance dépasse les 36CV) : 500€ par CV à partir du 36e et dans la limite de 8 000€ maximum
  • La taxe formation professionnelle qui concerne uniquement les véhicules de transport de marchandises, les véhicules de transport en commun et les tracteurs routiers : son montant dépend du poids total en charge du véhicule et varie de 34 à 285€
  • La taxe additionnelle voitures de tourisme pour les véhicules supérieurs à 9CV : de 100 à 1 000€
  • Le malus CO2 pour les véhicules dégageant plus de 137g de CO2 par km (Norme WLTP) : de 50 (dès 138g/km) à 20 000€
  • La taxe de gestion : 4€
  • La redevance d’acheminement : 2,76€

Pour un véhicule électrique, la carte grise est nettement moins onéreuse que pour les véhicules thermiques. Vous profitez d’une exonération de 100% de la taxe régionale et de la taxe de gestion dans la plupart des régions. De plus, les voitures électriques ne sont pas concernées par la taxe additionnelle voiture de forte puissance, ni par celle pour les voitures de tourisme possédant plus de 9CV, ni par le malus CO2. Et cela s’applique aux voitures électriques d’occasions et neufs.

Finalement, en tant que particulier, la carte grise d’une voiture électrique est de seulement 2,76€ dans la plupart des régions françaises, soit le montant de la redevance d’acheminement.

Toutes les subventions dont vous pouvez bénéficier

Plusieurs régions ont mis en place des subventions pour aider les personnes qui désirent acheter une voiture électrique neuve.

Le montant varie selon les régions, mais en moyenne il oscille entre 1 000 et 6 000€. A cette subvention régionale, il faut ajouter le bonus écologique mis en place par l’Etat pour l’achat d’un véhicule électrique neuf. Le bonus varie selon le prix d’achat du véhicule :

  • 27% du prix d’achat pour les véhicules de moins de 45 000€, plafonné à 6 000€
  • 3 000€ pour un véhicule électrique coûtant entre 45 000 et 60 000€
  • Au-delà de 60 000€, le bonus est disponible uniquement pour les utilitaires légers et à hauteur de 3 000€

En plus de ces aides vous pouvez profiter, si vous avez un véhicule thermique éligible, de la prime à la conversion.

En résumé

Les véhicules électriques sont effectivement plus chères que les véhicules thermiques. Cependant, grâce subventions attribuées, il peut-être intéressant de faire la transition surtout si vous utilisez quotidiennement votre véhicule.

Ajouté à cela, le coût très faible du certificat d’immatriculation ainsi que les économies qui peuvent être dégagées. Le changement sera rentable sur le long terme.

A noter qu’il n’y a quasiment pas de risque d’usure de pièces, comme le moteur, l’échappement, la transmission etc.

Pour aller plus loin :

Sécurisez le paiement de votre véhicule d'occasion avec PayCar.

Découvrir PayCar

SIMPLIFIEZ VOTRE ACHAT/VENTE ENTRE PARTICULIERS