Assurance Auto
Accueil > Guide > Assurance Auto

Comment choisir son assurance auto ?

Une assurance auto est obligatoire pour circuler en voiture. Plus précisément, seule la responsabilité civile est réellement obligatoire, mais celle-ci n’est pas toujours suffisante puisqu’elle couvre uniquement les dégâts matériels et corporels causés au tiers en cas de sinistre responsable.

 

Un couple compare les offres d'assurance auto

 

En plus, de la responsabilité civile, de nombreuses autres garanties sont proposées lorsqu’on choisit une assurance auto. Plus on sélectionne un grand nombre de garanties et plus on est couvert contre différents évènements pouvant toucher notre voiture, mais plus la prime d’assurance auto est élevée.

 

Choisir son assurance auto n’est donc pas si aisé. Cet article vous propose différents conseils pour sélectionner la meilleure formule.

Prendre en compte les caractéristiques de sa voiture

La première étape consiste à déterminer les caractéristiques de son véhicule :

  • Véhicule ancien à faible valeur : formule tiers simple constituée essentiellement de la responsabilité civile
  • Véhicule ancien avec risque de perte de valeur en cas de sinistre : formule tiers simple associée à une garantie bris de glace, vol et incendie, surtout si le véhicule est régulièrement garé dans un espace public
  • Véhicule récent : comme la voiture a encore beaucoup de valeur, il est conseillé de choisir une formule tous risques afin de couvrir un maximum de dégâts en cas de sinistre
  •  

    Plus une voiture a de la valeur et plus le coût de réparation sera élevé, et plus il faut se tourner vers une formule complète. Il faut également prendre en compte la fréquence à laquelle la voiture est exposée au public ce qui augmente le risque de vol et de bris de glace, voire d’incendie. La zone géographique compte également tout comme certaines caractéristiques physiques (est-ce un véhicule privilégié par les voleurs, etc.).

     

    Pour acheter ou vendre votre véhicule, 

    utilisez PayCar !

    Moyen de paiement pour véhicules d'occasion

    Se protéger en tant que conducteur

    Il faut savoir que la responsabilité civile protège uniquement les tiers dans le cas d’un accident responsable. Autrement dit, si on est responsable d’un sinistre et qu’on subit nous-mêmes des dégâts corporels en tant que conducteur, nous ne sommes pas protégés par notre garantie responsabilité civile, ni par celles des tiers.

     

    Pour y remédier il faut souscrire à une garantie protection du conducteur. Celle-ci est définie par différentes caractéristiques à ne pas négliger :

    • Le montant de la protection : pouvant aller de 12 000 euros à 1,5 million d’euros selon les assurances auto, il est conseillé de cibler un montant de 500 000 euros minimum
    • Les types de dégâts corporels subits qui sont généralement divisés en trois catégories : incapacité temporaire de travail (ITT), incapacité permanente de travail (ITP), et décès
    • La durée minimale ITT : durée minimale d’incapacité temporaire de travail à partir de laquelle la garantie se déclenche
    • Le seuil AIPP (atteinte permanente à l’intégrité physique et psychique) : taux AIPP minimum à partir duquel la garantie se déclenche, mieux vaut cibler un seuil AIPP inférieur à 11 %

    Étudier en détail le montant des franchises

    Dans les assurances auto, un système de franchises est mis en place sur certaines garanties, et notamment les garanties bris de glace et dommages. Une franchise désigne la part payée par l’assuré lors d’un sinistre, le reste étant couvert par la garantie. Plus la franchise est élevée et plus le montant de la prime d’assurance auto est faible, et inversement. Les franchises trop élevées ne valent pas le coup. Ce montant est soit fixe, soit calculé en proportion des frais.

     

    Plus le risque de dégât est élevé et plus il faut se tourner vers une formule sans franchise ou avec franchise très faible. L’important étant de trouver le bon équilibre entre montant de la franchise et montant de la prime, en comparant les différentes offres d’assurances auto présentes sur le marché.

    Comprendre le fonctionnement des options assistance et véhicule de remplacement

    L’option assistance est disponible dans de nombreuses offres et parfois même intégrée dans la formule tiers simple. Elle désigne le fait de pouvoir bénéficier d’une assistance (dépanneuse) en cas de panne ou d’accident. Attention, car en fonction des formules, cette assistance peut prendre en compte le véhicule et ses passagers ou uniquement le véhicule sans le conducteur et ses passagers qui doivent se débrouiller. De même, un système de franchise au km est souvent proposé, ce qui signifie que l’assistance est possible qu’au-delà d’un certain nombre de kilomètres de son domicile.

     

    L’option véhicule de remplacement peut elle aussi se révéler intéressante. Comme l’indique son nom, elle permet de profiter d’un véhicule de remplacement gratuit lorsque sa voiture est inutilisable. Il faut faire attention à la durée de remplacement proposée par la formule. Dans la plupart des cas elle est de 7 jours pour une panne, de 14 jours pour un accident et de 30 jours pour un vol.

    Vérifier les éléments pris en compte par certaines garanties

    Ici, on s’intéresse principalement aux garanties vol et bris de glace. Pour la garantie vol, il faut étudier si la formule couvre uniquement le vol du véhicule ou si elle prend également en compte les éléments présents à l’intérieur du véhicule et les accessoires extérieurs du véhicule. De même, la garantie protège-t-elle contre tous les types de vols : avec fraude, avec violence… ?

     

    Concernant la garantie bris de glace, il faut vérifier quels sont les éléments pris en compte : pare-brise, lunettes arrière, vitres latérales, phares avants, phares arrières, clignotants, rétroviseurs, toit panoramique…

    Comment est déterminée la valeur du véhicule ?

    Cette notion doit aussi faire partie des critères de choix d’une assurance auto. En effet, même en souscrivant à une assurance auto complète comprenant la garantie tiers et la garantie tous risques, on peut avoir une mauvaise surprise quant à l’évaluation de la valeur du véhicule. Celle-ci est déterminée par un expert, et très souvent il en résulte une valeur qui nous paraît sous-estimée.

     

    Lorsqu’on possède un véhicule avec une valeur élevée, il est donc conseillé de choisir les options « valeur d’achat » et « valeur à dire d’expert majorée ». Grâce à elle, on peut bénéficier d’une indemnisation supérieure à la valeur déterminée par l’expert. Il faut également prendre en compte la durée de ces options. Plus elle s’étend sur une longue période et mieux c’est.

    Sécurisez le paiement de votre véhicule d'occasion avec PayCar.

    Découvrir PayCar