Contrôle Technique
Accueil > Guide > Contrôle Technique

Histoire du contrôle technique et sécurité routière

Le contrôle technique est entré en vigueur le 1er janvier 1992. Depuis sa création, il a constamment évolué avec la mise en place de nouvelles règles.

Les dates importantes de l'histoire du contrôle technique.

L’histoire du contrôle technique démarre bien avant sa création. En 1866, la première voiture est construite et les premières règles de sécurité routière sont élaborées. Au départ, elles imposent simplement un contrôle du véhicule par le service des mines avant la première mise en circulation. En 1899 c’est la création du tout premier décret régissant la circulation automobile. Ce décret donne plus de responsabilités au service des mines en instaurant une obligation de constater la conformité des véhicules avec les normes de sécurité.


Ce n’est qu’en 1985 qu’une véritable avancée a lieu. Le gouvernement décide alors de mettre en place un contrôle technique pour des raisons de sécurité routière. Dans un premier temps, il concernera les véhicules ayant plus de 5 ans avant la vente. Le 1er janvier 1992 il devient une obligation pour tous les véhicules légers de moins de 3,5 tonnes et concerne 116 points de vérification. La durée de validité est fixée à 2 ans pour les utilitaires et à 3 ans pour les véhicules particuliers.


Une nouvelle mesure fait son entrée le 1er janvier 1999. Elle concerne les véhicules utilitaires de plus de 4 ans, qui devront désormais passer un contrôle anti-pollution chaque année. De 1992 à l’année 2000, le nombre de défauts soumis à une contre-visite est passé de 8 à 593. En 2003, des organismes privés agréés par l’état sont autorisés à faire passer le contrôle technique des véhicules. Les poids lourds finissent par être intégrés aux mesures réglementaires du contrôle technique le 27 juillet 2004. Dix ans plus tard, les pratiques du contrôle technique sont harmonisées au niveau Européen. En 2014 le nombre de points de contrôle passait à 124, et le 20 mai 2018 il devrait approcher les 400.

Pour vendre votre véhicule, utilisez PayCar

Moyen de paiement pour véhicules d'occasion

L'importance du contrôle technique pour améliorer la sécurité routière.

Le contrôle technique a été instauré pour assainir le parc automobile afin d’améliorer la sécurité routière et diminuer la pollution. Depuis son instauration, le contrôle technique fait office d’indicateur de fiabilité des véhicules en permettant d’obtenir des statistiques. Il est devenu une étape indispensable et obligatoire dans la vie d’un véhicule.

Le conducteur doit faire cette vérification au 4ème anniversaire d’un véhicule neuf, et tous les deux ans par la suite. En cas de vente, le contrôle technique doit dater de moins de 6 mois. Le contrôle technique est important car il protège les usagers sur la route. Il permet d’écarter les véhicules dangereux pour améliorer la sécurité routière. Le contrôle technique limite également la présence des véhicules dont les émissions de gaz à effet de serre sont trop importants. Pour le conducteur, il offre une protection fiable en le protégeant de certaines défaillances techniques du véhicule.

Le contrôle technique a aussi un intérêt vis à vis des assurances. En effet, en décelant les problèmes d’ordre technique sur les véhicules, il permet d’éviter certains accidents de la route. Et en cas d’accident, le contrôle technique est d’une grande importance pour faire jouer les assurances.

Sécurisez le paiement de votre véhicule d'occasion avec PayCar.

Découvrir PayCar