La conduite accompagnée : l’apprentissage dès 15 ans

Accueil > Guide > Permis de conduire

Mise en place en 1987, la conduite accompagnée désormais appelée apprentissage anticipé de la conduite (AAC) est un apprentissage de la conduite dans le but d’obtenir le permis de conduire.

 

Père et fils conduite accompagnée

L’apprentissage anticipé de la conduite (AAC) : qu’est-ce que c’est ?

Conditions

Pour s’inscrire à la conduite accompagnée, il faut avoir au moins 15 ans. Cet apprentissage concerne uniquement le permis B.

Sachez qu’on distingue désormais 3 types de conduites accompagnées :

  • L’apprentissage anticipé à la conduite (AAC) : à partir de 15 ans
  • La conduite supervisée : à partir de 18 ans
  • La conduite encadrée : à partir de 16 ans pour ceux qui préparent un diplôme professionnel aux métiers de la route

Ici, nous nous intéressons principalement à l’AAC.

Déroulement

La conduite accompagnée se divise en deux phases :

  1. Premièrement, il y a la phase de formation dans une école de conduite. Celle-ci débute par un apprentissage théorique jusqu’à l’obtention du code. Une fois le code obtenu, cette première phase se poursuit avec la partie pratique d’au moins 20 heures de conduite en auto-école.
  2. Une fois la première phase terminée, la seconde phase de la conduite accompagnée est enclenchée. Elle débute par une séance de 2 heures au sein d’un véhicule auto-école et avec au moins un accompagnateur en plus du moniteur.Par la suite, la phase accompagnée se déroule sur une période d’un an au cours de laquelle l’apprenti doit rouler au moins 3000km, toujours en compagnie d’au moins un accompagnateur (les parents dans la plupart des cas). Durant cette période, 2 rendez-vous pédagogiques sont organisés. Ils durent chacun 2 heures et regroupent une partie théorique et une partie pratique.

Une fois cette seconde phase terminée, l’apprenti peut s’inscrire à l’épreuve finale du permis de conduire.

Accompagnateur

Très souvent l’accompagnateur est l’un des deux parents, voire les deux parents. Cependant, n’importe qui peut être accompagnateur dès lors qu’il remplit les conditions suivantes :

  • Posséder le permis depuis au moins 5 ans
  • Ne pas avoir eu de suspension, d’annulation ou d’invalidation de permis durant les 5 années précédentes
  • Avoir l’autorisation de la compagnie d’assurance

Véhicule

Concernant le véhicule, il doit entrer dans la catégorie B, celle des véhicules dont le PTAC ne dépasse pas 3,5 tonnes, et qui comportent 9 places assises maximum. Cependant, dans le cas de la conduite accompagnée, l’attelage d’une remorque nécessitant le permis BE est interdit.

Bien sûr, le véhicule doit être assuré au nom de l’accompagnateur, mais ce dernier doit en plus obtenir l’autorisation de son assureur pour la conduite accompagnée.

Un disque « conduite accompagnée » doit être déposé sur la partie arrière gauche de la carrosserie.

logo conduite accompagnée

Formation

La partie formation se déroule donc en deux étapes :

  1. Premièrement, l’élève participe à des cours théoriques sur le Code de la route en vue de passer le code à l’issue de ces cours. Le code est indispensable pour débuter les cours de conduite. Il se déroule sur une trentaine de minutes et l’élève doit obtenir 35 bonnes réponses sur 40 questions au format QCM.
  2. Deuxièmement, une fois le code obtenu, l’apprenti dispose d’un délai de 5 ans pour passer son permis de conduire. La conduite avec le moniteur se déroule sur plusieurs séances pour un total de 20 heures au minimum.

Pourquoi faire de la conduite accompagnée ?

Le permis sans conduite accompagnée se compose de la même partie théorique, mais la partie pratique est réduite aux seules heures de conduite avec le moniteur. Autrement dit, avec la formule classique, l’apprenti ne profite pas de l’année supplémentaire de conduite accompagnée.

Pourtant cette année est très utile puisqu’elle lui permet de se perfectionner en roulant au moins 3000km. Le taux de réussite est nettement supérieur avec la conduite accompagnée puisqu’il s’élève à environ 75% contre 57% pour l’apprentissage traditionnel.

Quelles sont les différences avec la conduite supervisée ?

La conduite supervisée en bref

La conduite supervisée est une autre forme de conduite accompagnée. Assez similaire à l’apprentissage anticipé de la conduite, elle se différencie toutefois sur certains points. La conduite supervisée s’adresse principalement à ceux qui désirent passer leur permis plus rapidement tout en ayant un apprentissage plus poussé qu’avec le permis traditionnel.

Pour en savoir plus à ce sujet : La conduite supervisée qu’est ce que c’est ? 

Comparatif des deux formations

La conduite supervisée est accessible à partir de 18 ans. Le déroulement est similaire à l’AAC avec une épreuve théorique jusqu’à l’obtention du code et des leçons de conduite avec moniteur d’au moins 20 heures.

Cependant, pour la partie conduite accompagnée, la conduite supervisée n’impose pas un nombre minimum de kilomètres à parcourir.

Cette phase de conduite avec accompagnateur n’a pas non plus de durée minimale, là où elle dure obligatoirement au moins 1 an pour la conduite accompagnée.

Elle s’accompagne d’un seul rendez-vous pédagogique de 2h contre 2 rendez-vous pour l’AAC.

Évitez les arnaques lors de l’achat de votre première voiture d’occasion grâce à PayCar

Une fois le permis de conduire obtenu arrive l’étape du premier. Généralement, pour des raisons financières on opte pour une voiture d’occasion.

Le marché de l’occasion a de nombreux avantages, mais son seul gros inconvénient, c’est qu’on ne sait jamais sur qui on tombe et les arnaques sont nombreuses. Grâce à la solution PayCar, vous pouvez acheter votre première voiture en toute sécurité.

Moyen de paiement pour véhicules d'occasion

Sécurisez le paiement de votre véhicule d'occasion avec PayCar.

Découvrir PayCar

Liste détaillée des voitures éligibles

Recevoir le PDF par mail

SIMPLIFIEZ VOTRE ACHAT/VENTE ENTRE PARTICULIERS