Achat véhicule d'occasion
Accueil > Guide > Achat véhicule d'occasion

Négocier le prix d’une voiture d’occasion pour un achat entre particuliers

On entend souvent que la négociation est un art. Dans le cas de l’achat d’une voiture à un particulier, le prix est essentiel. Il faut donc négocier à partir d’éléments factuels afin que la discussion soit constructive et débouche sur un accord.

 

Négociation sur le prix d'une voiture d'occasion

 

Estimez le prix moyen du véhicule sur le marché

Avant de pouvoir négocier le prix d’un véhicule, il faut connaître sa valeur. Cette première étape est fastidieuse mais essentielle pour que vous vous rendiez compte de ce que vaut le véhicule sur le marché de l’occasion. Ainsi vous saurez si le prix affiché est réaliste ou pas.

 

Passez l’annonce au crible et interrogez le vendeur

Bien examiner l'annonce pour négocier

 

Avant d’aller plus loin dans votre processus d’achat, vous devez être certain de la voiture que vous comptez acheter. Examinez l’annonce et interrogez son vendeur afin de connaître précisément la voiture :

  • Nom précis du modèle (il existe plus de 20 modèles différents de Twingo II par exemple)
  • Motorisation (essence ou diesel) et puissance
  • Date de mise en circulation
  • Type et taille de roues
  • Options
  • Kilométrage

 

Comparez la voiture souhaitée avec d’autres annonces

À partir de ces infos, recherchez des voitures similaires sur des sites tels qu’AutoPlus ou LeBonCoin. Confrontez également le prix de vente affiché à la cote Argus du véhicule.

 

Vous obtenez ainsi une idée du prix de vente moyen pour ce type de voiture. Trois cas de figure se présentent alors pour négocier auprès du vendeur particulier :

Prix de vente affichéÉtat attendu de la voitureÀ savoir pour éviter les arnaques
Plus élevé que la moyenneLa voiture est en très bon état, le propriétaire a anticipé certains entretiens et réparations
  • Une voiture qui ne roule pas est une mauvaise chose : un compteur faible doit vous inquiéter
  • Des modifications non prévues par le constructeur (tuning) ne justifient pas un prix de vente élevé, au contraire
Dans la moyenneLe véhicule est dans un état d’usure normal, l’entretien obligatoire est à jour
  • Attention aux mécaniciens du dimanche qui effectuent l’entretien eux-mêmes
  • Contrôler l’usure des pneus
  • Vérifier que l’entretien a bien été fait
En dessous de la moyenneLe véhicule fonctionne mais est dans un état médiocre, il a beaucoup roulé ou a subi une usure anormale
  • Bien vérifier que le contrôle technique soit à jour
  • Attention, une voiture pas chère sans raison a sûrement été trafiquée
  • Chiffrer de manière précise les éventuelles réparations

 

Informez-vous sur les entretiens obligatoires et les révisions

L’entretien d’une voiture est le critère déterminant pour la payer au juste prix. Cela peut aussi être un bon levier de négociation pour faire baisser le prix de la nouvelle voiture.

 

Négocier à partir du carnet d'entretien

 

En vous renseignant, vous vous rendrez parfois compte qu’il vaut mieux acheter un peu plus cher une dernière version d’un même modèle qui nécessite moins d’entretien.

 

Trouvez le kilométrage du véhicule

 

C’est le kilométrage qui détermine quand réaliser l’entretien des pièces d’usure du véhicule.

 

Demandez au vendeur le kilométrage de son véhicule et renseignez-vous ensuite sur la durée de vie des pièces d’usure de ce modèle.

 

Regardez sur la notice les entretiens obligatoires

 

Le livret d’utilisation d’un véhicule contient des informations sur ses pièces d’usure et leur fréquence d’entretien. Ce document est aussi appelé carnet d’entretien constructeur.

 

Principales opérations d’entretien d’une voiture en fonction de son kilométrage :

Pièce d’usureKilométrage
Amortisseur80 000 km
Courroie60 000 à 240 000 km
Plaquettes de frein40 000 km
Kits de frein80 000 km
Vidange huile moteur10 000 km
Bougies20 000 km

 

Pas besoin de le demander au vendeur, la plupart des constructeurs mettent à disposition les notices d’utilisation de leurs modèles directement sur internet.

 

Regardez l’historique des révisions

 

Grâce au carnet d’entretien du véhicule, ou aux factures d’entretien, vous devez vérifier que l’entretien de la voiture a été correctement effectué.

 

Quoi qu’il arrive, le véhicule doit être révisé tous les deux ans, et cette révision donne quasiment toujours lieu à des réparations ou changements de pièces.

 

Si des opérations importantes n’ont pas été faites par le vendeur, le prix de la voiture doit le prendre en compte.

 

Estimez le prix du passage au garage

 

Si le prix de la voiture ne prend pas en compte son manque d’entretien, vous devez vous appuyer sur des devis de garagistes.

 

Négociez à partir de devis de garagistes

 

Vous pourrez ainsi négocier à partir de faits et demander avec assurance une ristourne au vendeur.

 

Pour cela, trouvez le prix de référence pour ce modèle, avec le même kilométrage mais dont l’entretien est correctement réalisé. Faites la différence entre ce prix de référence et le montant des devis. Si le prix de votre vendeur est plus élevé, demandez-lui un effort.

Utilisez un moyen de paiement souple et sécurisé : PayCar

Négocier une voiture est une chose, mais vous devez adopter un moyen de paiement souple pour envoyer exactement le montant convenu.

 

Le chèque de banque n’est pas adapté. En plus du risque d’arnaque pour le vendeur, son montant ne peut pas être changé. Vous ne pouvez donc pas mener la négociation devant le véhicule avec ce mode de paiement.

 

PayCar est la meilleure solution pour payer un véhicule à un particulier.

 

Gratuit pour l’acheteur, la transfert de fonds PayCar est sécurisé, instantané et irrévocable. Négociez le prix du véhicule, vous choisissez le montant que vous souhaitez envoyer à votre vendeur.

 

Ne vous déplacez plus à la banque, toutes les démarches se font en ligne.

 

 

Le jour J, inspectez visuellement le véhicule

Certains défauts visuels peuvent ne pas avoir été mentionnés sur l’annonce, ils peuvent entrer en compte pour la négociation. Attention, plus une voiture vieillit, plus il est normal que sont aspect visuel et son intérieur se dégradent.

 

Les défauts intérieurs

À l’intérieur du véhicule, de nombreux éléments peuvent faire l’objet d’une négociation.

 

Il faut être intransigeant sur les éléments de sécurité : une ceinture de sécurité défaillante, un appui-tête manquant, un siège qui ne se fixe pas bien… Si le vendeur n’a pas daigné effectuer ces réparations, le prix de la voiture doit en tenir compte, peu importe son ancienneté.

 

L’état de saleté de l’intérieur peut faire l’objet d’une négociation. Gardez en tête que plus un véhicule est ancien, plus ses tissus et cuirs intérieurs sont sales et usés. Cependant, une usure anormale doit doit donner lieu à un geste sur le prix de la voiture.

 

 

Des taches sur le siège sont négociables sur le prix.

 

Les voitures fumeur peuvent également avoir un intérieur en plus mauvais état que la normale : allume-cigare et cendriers sales, traces de brûlures sur les banquettes et les tapis.

 

Les défauts extérieurs

 

Carrosserie détériorée à négocier

 

Inspectez l’aspect extérieur du véhicule. Si des éléments de carrosserie semblent avoir été remplacés, demandez des informations au vendeur, il peut avoir été accidenté.

 

Un véhicule accidenté et correctement réparé et certifié n’est pas vendu moins cher.

 


Bon à savoir

Pour vérifier que vous n’achetez pas une épave roulante, exigez le rapport officiel Histovec de la voiture.


 

Si la carrosserie comporte des rayures ou des petites traces de choc, vous pouvez demander un prix plus bas à condition que la voiture soit récente.

 

Déterminez les cas d’usure anormale

 

Vous l’aurez compris, l’usure anormale d’une voiture est un vrai levier de négociation. Par exemple, un diesel qui a principalement circulé en agglomération peut subir une décote plus importante en raison de son usure.

 

Cependant, vous devez vous méfier de la fraude au compteur kilométrique. Le kilométrage de la voiture est faible, mais ses pièces sont usées. Il se peut que son compteur ait été trafiqué pour vous faire payer le prix fort.

 

Une usure excessive du véhicule par rapport à son kilométrage doit vous mettre la puce à l’oreille. La plupart du temps, l’acheteur s’en rend compte lorsque la voiture subit une avarie et qu’il l’emmène au garage.

 

 

Pour aller plus loin :

Sécurisez le paiement de votre véhicule d'occasion avec PayCar.

Découvrir PayCar

SIMPLIFIEZ VOTRE ACHAT/VENTE ENTRE PARTICULIERS

Liste détaillée des voitures éligibles

Recevoir le PDF par mail