Prime à la conversion
Accueil > Guide > Prime à la conversion

Prime conversion 2019

La prime à la conversion va être prolongée en 2019. Il faut dire que les attentes ont largement été dépassées en 2018.

En effet, l’État prévoyait autour de 100000 dossiers pour l’année 2018, alors qu’en septembre le nombre de dossiers avait déjà dépassé les 170000. Ce chiffre pourrait même atteindre les 250000 dossiers d’ici la fin de l’année.

La prime à la conversion 2019 reprend les grandes lignes de la version 2018, mais avec toutefois quelques modifications.
Véhicule éligible pour la prime à la casse 2019

Prime conversion 2018 : le succès du dispositif

La prime à la conversion a pour objectif d’encourager le renouvellement du parc automobile pour qu’il soit composé de véhicules plus propres. De ce fait, le gouvernement encourage à envoyer les véhicules thermiques anciens à la casse pour investir dans un véhicule plus récent répondant à des critères spécifiques au niveau de la pollution.

 

Par rapport à 2017, la prime à la conversion 2018 intègre l’achat ou la location de véhicules d’occasion. On peut dire que le succès a été en rendez-vous. Comme nous l’avons indiqué en introduction, le gouvernement tablait sur 100000 dossiers de demande de prime à la conversion. Ce chiffre est d’ores et déjà dépassé depuis plusieurs mois, puisqu’en septembre on comptait plus de 170000 demandes.

 

 

Il s’agit forcément d’une bonne nouvelle pour le gouvernement et les écologistes. Seule ombre au tableau, l’État s’est rapidement retrouvé dépassé par la quantité de demandes de primes qu’ils accumulent depuis quelques mois les retards de paiements. Certains concessionnaires sont donc dans l’obligation d’avancer la prime en attendant que l’État les rembourse.

 

Pour la prime à la conversion 2019, l’État a prévu un budget supérieur de 47% pour un total d’environ 570 millions d’euros.

Extension de la prime aux véhicules électriques et hybrides d’occasion

La prime à la conversion 2019 reprend les conditions de la prime 2018. Cependant, elle est désormais étendue aux véhicules hybrides neufs et d’occasion. Précisions qu’il s’agit des véhicules hybrides rechargeables.

 

 

Pour résumer, la prime à la conversion 2019 est disponible :

 

  • Pour l’achat d’un véhicule électrique neuf ou d’occasion
  • Pour l’achat d’un véhicule hybride rechargeable neuf ou d’occasion
  • Pour l’achat d’un véhicule thermique neuf ou d’occasion
  • Pour l’achat d’un deux-roues, trois-roues ou quadricycle électrique neuf

 

Retrouvez la liste des voitures propres éligibles à la prime à la conversion 2019.

 

Bien sûr, pour profiter de cette prime à la conversion vous devez également envoyer à la casse un véhicule ancien. Dans le cas d’un véhicule essence, celui-ci doit avoir été immatriculé avant 1997. Pour les véhicules diesel, tout dépend de vos revenus. Pour les foyers non imposables, la prime est accessible lorsque l’immatriculation date d’avant 2006, tandis que le véhicule doit avoir été immatriculé avant 2001 pour les foyers imposables.

 

 

Notez que le montant de la prime n’est pas le même selon le type de véhicule et en fonction des revenus du foyer :

 

  • Prime de 2500€ : pour l’achat d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable neuf pour tous les foyers ou d’occasion uniquement pour les foyers non imposables
  • Prime de 2000€ : pour l’achat d’un véhicule thermique neuf ou d’occasion Crit’Air 1 ou 2et dont le taux de CO2 ne dépasse pas les 130g/km, et uniquement pour les foyers non imposables
  • Prime de 1100€ : pour l’achat d’un deux-roues, trois-roues ou quadricycle électrique neuf pour les foyers non imposables
  • Prime de 1000€ : pour l’achat d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable d’occasion pour les foyers imposables
  • Prime de 100€ : pour l’achat d’un deux-roues, trois-roues ou quadricycle électrique neuf pour les foyers imposables

 

Sécurisez le paiement de votre véhicule d'occasion avec PayCar.

Découvrir PayCar