Chèque de banque
Accueil > Guide > Chèque de banque

Reconnaître un faux chèque de banque

La fraude au chèque de banque existe et elle est de plus en plus répandue, surtout sur le marché des voitures d’occasion entre particuliers.

 

Un homme cherche à reconnaître un faux chèque de banque

 

Les plaintes de vendeurs qui ont été arnaqués par un acheteur ayant effectué la transaction avec un faux chèque de banque sont de plus en plus récurrentes. Dans ce cas, une action en justice est difficile à mener à bien. Si vous désirez vendre votre voiture, prenez garde. Le chèque de banque n’est absolument pas sécurisé, ce document est facilement falsifiable et même les banquiers se font avoir.

 

Comment reconnaître un faux chèque de banque étape par étape

Pour savoir si l’acheteur vous présente un véritable chèque de banque, vous devez effectuer les vérifications suivantes :

  • Vérifier l’aspect visuel du chèque
  • Présence des mentions obligatoires
  • Appeler la banque émettrice

 

Étape 1 : vérifier la présence du filigrane

 

Filigrane du chèque de banque, specimen

 

Les chèques de banque émis depuis le mois de juillet 2009 possèdent un filigrane. Le filigrane est visible en regardant le dos du chèque à la lumière.

 

Il comporte la mention « chèque de banque » accompagnée de deux semeuses (une de chaque côté), deux vagues (en haut et en bas).

 

Étape 2 : vérifier les mentions sur le chèque

 

Le chèque de banque comporte plusieurs mentions obligatoires :

  • nom de la banque
  • lieu et date d’émission
  • numéro de compte
  • nom de l’acheteur
  • signature du banquier parfois accompagnée d’un tampon
  • montant en chiffres et en lettres
  • ligne magnétique combinant des chiffres et des lettres et située en bas du chèque
  • cadre « payable en France » incluant le numéro de téléphone de la banque et l’adresse de la banque

 

Étape 3 : authentifiez le chèque de banque

 

  1. Vérifiez l’absence de taches, de décalages d’impression, de couleurs dégradées, de traces de ratures, et autres marques pouvant indiquer que le chèque a été trafiqué
  2. Appelez la banque émettrice : ne vous fiez pas au numéro de téléphone indiqué sur le chèque, mais recherchez-le vous-même sur internet

 

 

N’ayez plus peur d’un faux chèque de banque, exigez PayCar

Toutes ces précautions prennent un certain temps et il se peut que vous n’arriviez pas à entrer en contact avec la banque de l’acheteur.

 

Pour un paiement plus rapide et totalement sûr, la meilleure solution est PayCar. Le principe est simple, l’acheteur et le vendeur créent chacun leur compte gratuit PayCar. Chaque compte est vérifié par PayCar.

 

Ensuite, l’acheteur effectue un virement du montant de la transaction de son compte bancaire vers le compte PayCar. Le jour de l’achat, il ne restera plus qu’à virer le montant du compte PayCar de l’acheteur vers votre compte PayCar. Ce virement étant immédiat, PayCar est une solution totalement sécurisée.

Vérifiez que l’aspect visuel est conforme aux standards français

Lorsque vous regardez le dos du chèque de banque à la lumière, un filigrane doit apparaître avec en son centre la mention « chèque de banque » en majuscule.

 

En haut et en bas de cette mention, vous devez voir 4 vagues. À droite et à gauche de cette mention, vous retrouvez une semeuse devant un coucher de soleil.

 

N’hésitez pas non plus à vérifier les dimensions du chèque de banque : 8 x 17,5cm.

Lire attentivement les mentions sur le chèque de banque

Prenez le temps de bien lire les mentions indiquées sur le chèque de banque.

 

Vérifiez qu’il porte bien le nom de la banque en haut à gauche du chèque. Sous ce nom doit être inscrit le montant en lettres, suivi du nom de l’acheteur.

 

En bas à gauche vous devez trouver le cadre « Payable en France » dans lequel se trouve l’adresse de la banque et le numéro de téléphone de la banque. À droite de ce cadre, on trouve le numéro de compte.

 

À droite du chèque on retrouve le montant en chiffres, suivi du lieu d’émission et de la date. En dessous de la date est apposée la signature du banquier parfois accompagnée d’un tampon.

 

En bas du chèque se situe la ligne magnétique composée de chiffres et de lettres.

Chercher des traces de rature ou d’impression

Un faux chèque de banque présente souvent des marques particulières qui doivent vous rendre méfiant.

 

Exemple de faux chèque de banque

 

Il peut s’agir d’un décalage d’impression au niveau d’une ou plusieurs lettres ou d’un ou plusieurs chiffres. Des couleurs dégradées sont également un signe, tout comme des griffures et des ratures, ou une tache. N’importe quel signe laissant à penser que le chèque de banque a été modifié ou qu’il ne s’agit pas d’un original doit être pris au sérieux.

Appeler la banque émettrice du chèque de banque

L’ultime vérification pour vous assurer que le chèque de banque que vous a présenté l’acheteur n’est pas un faux, est d’appeler l’agence bancaire qui a émis le chèque. Son numéro est indiqué sur le chèque.

 

Toutefois, si celui-ci a été trafiqué, il est probable qu’il ne s’agisse pas du véritable numéro, mais d’un numéro renvoyant vers un complice de l’acheteur.

 

Le plus simple est donc de taper le nom de l’agence dans un moteur de recherche et vous devriez rapidement trouver le bon numéro.

 

Attention, certains faux chèques de banques sont des copies de vrais chèques de banque et comportent les mêmes numéros. Du coup, si le banquier à l’autre bout du fil confirme que ce numéro de chèque correspond bien à un chèque de banque émis, il se peut qu’il s’agisse tout de même d’un faux.

 

Même après l’encaissement, le chèque de banque peut être un faux

Malgré toutes ces vérifications, et même après que le chèque ait été encaissé il arrive que le chèque de banque soit faux.

 

En effet, la banque porte sur votre compte courant le crédit du chèque sous réserve de sa validité. Elle peut mettre jusqu’à 20 jours ouvrés pour vérifier un chèque.

 

Ainsi, un faux chèque de banque peut être crédité à tort. La personne ayant encaissé le chèque peut voir ses fonds lui être retirés car le chèque s’est avéré être un faux.

 

Dans ce cas, il est très difficile de se retourner contre sa banque. La banquier qui n’a pas su reconnaitre le faux chèque de banque engage en théorie la responsabilité de l’établissement. En réalité, il existe très peu de cas où la banque a été condamnée pour avoir encaissé un faux chèque de banque.

 

Pour aller plus loin : 

Sécurisez le paiement de votre véhicule d'occasion avec PayCar.

Découvrir PayCar

SIMPLIFIEZ VOTRE ACHAT/VENTE ENTRE PARTICULIERS

Liste détaillée des voitures éligibles

Recevoir le PDF par mail